B. Root, le pornographe

Publié le par Mutagènes


extase.jpgJean Guilloré est auteur de livres pour enfants et réalisateur de documentaires pour la télé. En 1993, il devient John B. Root, brillant réalisateur porno. En 2002, son film French Beauty est qualifié par Thierry Jousse dans Les Cahiers du Cinéma d’ « un des meilleurs films français qu’on ait vus récemment ».

Chronic’art : Pensez-vous que notre époque et notre pays sont hostiles au sexe ?
John B. Root : Nous sommes dans une société qui n’a jamais été aussi tartuffe. On crie au loup « le porno est partout ! nos enfants sont en danger ! », mais tous les magazines féminins vantent la sexualité heureuse en couverture. On ne sait pas s’il faut être content avec le sexe ou en avoir peur. Les gens qui sont dans le plaisir sont critiqués et on les culpabilise. Le jour où j’ai touché à la pornographie, on m’a rangé dans le tiroir n° 7B « pornographe », point barre. Ce tiroir, on n’en sort pas et pour beaucoup de gens, il est clair que je ne suis pas fréquentable. Dans la pornographie, on est dans l’opprobre. Un pornographe est soit un débile soit un proxénète ; personne ne peut penser que je puisse être auteur de littérature pour jeunesse ou réalisateur de documentaires animaliers… Une fille qui fait de la pornographie est soit une pauvre gourde manipulée, soit une malade, une débauchée, un monstre, mais en aucun cas quelqu’un de normal. Sinon, ça ferait peur à tout le monde, ça voudrait dire qu’on pourrait avoir du plaisir pour du plaisir, avec n’importe qui, et cracher sur les valeurs morales.

Que faudrait-il faire pour libérer franchement les mentalités ?
Libérer « les » mentalités, je n’y crois pas beaucoup. On peut libérer par contre des individus, en les poussant à s’exprimer, à vivre leur vie sans écouter les vaches qui beuglent dans le champ d’à côté. Moi, j’ai tout vu dans le porno, des bacs +6, des filles de banlieue analphabètes, des filles qui ont été violées par leur père, des filles qui ont été très heureuses dans leur enfance... C’est l’image de la société, il y a de tout. Ce que je dis juste aux filles, c’est d’être prudentes car faire de la pornographie, ce n’est pas anodin. Je leur demande toujours de réfléchir, de voir si elles sont prêtes à se brouiller avec leur famille, leurs amis, leur futur mari, leur employeur… La pression sociale est très forte.

… et la critique de la pornographie très populaire ?
Ce qui m’énerve, ce sont les gens qui disent tout le mal qu’ils pensent de la pornographie, sans savoir de quoi ils parlent. Jamais ils ne prendront la peine de venir sur un tournage. C’est fatiguant : le droit de cuissage existe à La Poste, à EDF, pas dans le porno. Il faut arrêter. Isabelle Sorente par exemple : après son Rebonds dans Libération, je l’ai invitée à venir voir une prise photos ou un tournage. Non, elle a refusé, elle préfère continuer à hystériser sur la base d’un documentaire, déjà complètement hystérique et qu’en plus elle n’a pas vu. C’est du rien du tout, c’est de la diarrhée. Il y a aussi tous ceux qui parlent de moi sans m’avoir jamais vu, et qui mettent des mots dans ma bouche. Michela Marzano, pour qui visiblement je suis « l’humaniste du porno », je ne sais pas qui c’est… Il n’y a rien de pire que toutes ces néo-féministes anti-plaisir ; ce sont des castratrices. Cet avatar du féminisme est très dangereux ; Familles de France et Chiennes de Garde, même combat. Elles cachent une terreur absolue du plaisir. Au début, on voulait protéger les filles des banlieues des dérives machistes, puis progressivement, on en vient à leur dire « mets ton tchador, connasse ». Le bon sexe, c’est ce qui se passerait à la maison, dans le noir, et point - c’est un peu limité. Il faut savoir aussi que « la » pornographie, ça ne veut rien dire, c’est comme parler de « la » variété, « du » cinéma. Le porno est extrêmement divers, il y a des trucs brillants, comme les films de Gérard Damiano, Michael Ninn ou Andrew Blake. La pornographie française des années 1970 est très intéressante aussi. Et puis il y a eu ce petit Français, John B. Root, qui a fait aussi des films sympa…

Vous ne tournez plus ?
Non, je vis grâce à Internet et mon site explicite-art.com. Je rêve évidemment de refaire des films, mais je n’ai absolument pas l’intention de mettre ma boîte en péril. Car c’est quelque chose qui aujourd’hui, pour peu qu’on veuille faire des films de qualité, coûte plus que ça rapporte. Le tarif Canal +, c’est 27 000 euros, soit le coût d’un 26 min animalier… J’ai voulu faire du porno comme il y a des comédies musicales, rendre le sexe amusant, permettre d’en parler, de le dédramatiser. Je me disais qu’on pouvait faire des choses très belles, faire rêver, faire des choses marrantes, ludiques et extrêmement politiquement incorrectes. Car le sexe est anarchiste : que tu sois PDG d’Airbus, ministre ou prolo, tu as ta bite dans ta main – c’était l’idée de mon film French Beauty. Et le sexe, c’est aussi de la beauté, je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de plus beau que la perte de soi-même dans le plaisir. Dans une vie, ça n’arrive pas très souvent, et moi j’ai l’avantage de le photographier ou de le filmer, ce pétage de plombs, ce moment où la fille part en apesanteur, les yeux qui deviennent blancs, les visages lisses et détendus. La mise en orbite que provoque l’orgasme, c’est ce que peignait Michel Ange sur les plafonds de la Chapelle Sixtine.

Le site photos et vidéos de John B. Root : www.explicite-art.com
Son blog « 365 jours dans la vie d’un pornographe » : www.inkorrekt.com

Publié dans Chronic'art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOODDHA 05/09/2009 19:35

TURTH BOODDHA MEISSSONNIER LYCEE ST FR ASSIE SUITE FEATURING BOODDHA INSTANT DE GIVENCHY BOUDE P 2006 CAISSE DE DEPOTS ET CONSIGNATINOS TITRE MICHELIN NAS 2004 PART 5 P 57 CH CIVL TOKYO EXCHANGE BIBLIOTHEK DE CITE UNIVERSITAIRE DE PARIS BNP 1984 AUTOMATISATINOS DES RESEAUX 1989 VOL 1 P 504 15565 URSAAF DS 1959 491 REMNUERATION HAZELL KELELY KATE BECNKINSALE YAMINA BELBEY ANIA KISIEL
TITLE CHARLIZE THERON NLLE BIBLIOTHEQUE DE SUZETTE MAD H GD SIR JERRY DETECTIVE ¨65
REVUE DES ETUDES LATINES AM 75 P 171
85 P 245
81 P 179
79 P 237
78 P 211
74 P 249
73 P 217
84 P 169
83 P 183
82 P 179
71 P 77
72 P 97
 
 
TITLE SILLITOR SATURSDAY NIGHT ET SUNDAY MORNING PAN P 79 CHARLIZE THERON
REVUE DE PHILOLOGIE 81 1 P 115
03 2¨P 297 1 P 85
06 2 P 319
98 2 P 255
96 2 P 303 1 P 111
97 1 P 81 2 P 299
98 1 P 87
00 1 2 P 143
79 2 P 331 1 P 105
01 1 P 93 2 P 277
02 2 P 273
04 1 P 93 2 P 305
TITLE AHMED DICH LA NOTE POR LE CANNIBALE P 111
LATOMUS 66 2 P 431 1 P 123 3 P 711
65 2 P 975 3 P 719
67 1 P 107 2 P 427 3 P 689
66 4 P 979
64 1 P 127
63 4 P 933 3 P 679 2 P 419 1 P 111
55 4 P 863 3 P 613 2 P 403 1 P 126
67 1 P 123 4 P 897 3 P 649 2 P 392
 
TITLE BUFFY CONTRE LES VAMPIRE NANCY HOLDER J WHEDON P 77
VITA LATINA 142 P 23
141 P 41
157 P 39
156 P 33
155 P 15
152 P 25
153 P 45
152 P 35
151 P 53
150 P 53
149 P 37
148 P 35
147 P 45
146 P 41
145 P 33
144 P 31
143 P 37
137 140 P 48
134 136 P 48
134 136 P 17 N 135
129 132 P 3 N 130 130
169 P 49
168 P 65
167 P 55
166 P 41
165 P 35
164 P 27
163 P 35
162 P 43
161 P 31
159 P 41
158 P 41
160 P 39
174 P 83
173 P 51
172 P 59
170 P 63
175 P 55
176 P 73
171 P 71
179 P 77
180 P 55
178 P 65
177 P 58
TITLE DROIT DE CUISSAGE MEN IN BLACK 2 P 143 TL JONES WILLL SMITH
KENTRON 17 1 P 63
16 1 2 P 57
15 2 P 41 1 P 53
14 1 2 P 109
13 1 2 P 89
12 2 P 91
11 1 2 P 137
21 P 137
23 P 113
19 1 2 P 121
18 1 2 P 81
17 2 P 62 A 63



 

1.

 


Le droit du seigneur au Moyen âge [Texte imprimé]

 
Veuillot, Louis (1813-1883) / Pagala / DL 2009


 

2.

 


Le droit du seigneur au moyen âge [Texte imprimé]

 
Veuillot, Louis (1813-1883) / 3. éd. ... / Société générale de librairie catholique / 1878


 

3.

 


Le droit de cuissage [Texte imprimé] : la fabrication d'un mythe (XIIIe-XXe siècle)

 
Boureau, Alain (1946-....) / Éd. Albin Michel / impr. 1995


 

4.

 


Le droit du seigneur en Béarn : 1539

 
L. Ribaut / 1880


 

5.

 


Réponse d'un campagnard à un parisien ou Réfutation du livre de M. Veuillot sur le droit du seigneur [Texte imprimé]

 
Delpit, Jules (1808-1891) / J.-B. Dumoulin / 1857


 

6.

 


Das Herrenrecht der ersten Nacht : Hochzeit, Herrschaft und Heiratszins im Mittelalter und in der frühen Neuzeit

 
Wettlaufer, Jörg (1966-....) / Campus Verl / cop. 1999


 

7.

 


Le droit de cuissage [Texte imprimé] : France, 1860-1930

 
Louis, Marie-Victoire / les Éd. de l'Atelier : les Éd. ouvrières / impr. 1994


 

8.

 


Le deuxième sexe. III-IV [Images animées]

 
ADAV/SFP [distrib.] / cop. 1984



 
 
TITE B BARERE LE SAINT HENSLEIGH P 119
LATOMUS 67 4 P 993
68 1 P 137 2 P 421
59 4 P 881 3 P 639 1 P 111 2 P 389
65 2 P 411 1 P 167
64 3 P 721 2 P 443
62 4 P 879 3 P 637 2 P 387 1 P 107
61 4 P 947
53 3 4 P 671
56 3 4 P 671
56 3 4 P 649 1 2 P 187
52 3 4 P 727 1 2 P 189
54 3 4 P 703 1 2 P 243
53 1 2 P 200